aller au contenu

Cité des humanités et des sciences sociales

pinterest

Actualités24 Janvier 2018

« L’équipe du Campus Condorcet est très fortement impliquée dans le chantier majeur de la préparation de la vie de campus. »

Trois questions à Jean-Marc Bonnisseau, président du Campus Condorcet

D’ici dix-huit mois, le Campus Condorcet ouvrira les portes de son site d’Aubervilliers. Jean-Marc Bonnisseau, président de l’établissement public, revient sur l’actualité : le changement de statut et l’arrivée de l'Université Paris Nanterre. Cette année décisive sera par ailleurs marquée par plusieurs grands chantiers : le suivi des travaux sur les deux sites d'Aubervilliers et de Paris, Porte de la Chapelle, mais aussi la préparation de la vie de campus et de la vie scientifique, ainsi que la démarche d’accompagnement au changement développée en lien étroit avec les établissements et organismes membres. 

Le Campus Condorcet a changé de statut le 1er janvier 2018 pour devenir un établissement public national de coopération. Qu’est-ce que cela change concrètement ?

Jean-Marc Bonnisseau

Jean-Marc Bonnisseau

C’est une excellente nouvelle que ce changement de statut. Cela nous permet d’aborder les prochaines étapes avec la sérénité d’un établissement pérenne et de plein exercice. Le Campus Condorcet voit ses missions étendues, en matière de valorisation de ressources documentaires, de soutien à la recherche et à la formation - notamment dans leur dimension internationale – et de soutien à la vie étudiante et d’animation des deux sites.


Par ailleurs, signe de l’attractivité du Campus, l’Université Paris-Nanterre a rejoint les 10 membres fondateurs. Cette arrivée conforte des collaborations déjà existantes, mais elle élargit aussi le spectre scientifique et crée des opportunités nouvelles de coopération entre unités de recherche sur le site d’Aubervilliers.


Enfin, comme établissement de plein exercice, le Campus Condorcet peut maintenant se structurer sur le plan administratif, comptable et financier, mais aussi porter ses propres emplois et apporter en cela un cadre contractuel plus clair et plus sécurisant pour ses personnels. Nous ouvrons donc un chantier de conception et mise en route de l’organisation du nouvel établissement avec des recrutements dans tous les secteurs pour nous adapter à la transition de la phase projet et conception à la phase d’exploitation. D’autre part, des élections seront organisées au printemps afin de renouveler notre conseil d’administration.

À Aubervilliers, les travaux ont démarré ; à La Chapelle, les architectes sont désignés. Quels vont être les grands chantiers de 2018 pour assurer une ouverture dans les meilleures conditions ?

À Aubervilliers, l’année 2018 verra s’achever le gros œuvre sur les bâtiments construits par Sérendicité, et le démarrage des travaux pour le Grand équipement documentaire et le bâtiment destiné à l’EHESS sous maîtrises d’ouvrage de la Région Île-de-France. Sur le site de la Chapelle, l’année sera consacrée à la réalisation des études par l’architecte Françoise Mauffret, mais aussi aux premières opérations de dépollution et de terrassement du terrain, que la Ville de Paris nous remettra à l’été. L’ensemble de ces projets mobilise fortement notre pôle architecture et urbanisme, qui s’est renforcé en 2017 et continuera de le faire en 2018.

« Nous préparons ainsi la gestion et l’organisation de la vie scientifique, culturelle et sociale dans les espaces communs du Campus. »

Au-delà du suivi des travaux, l’équipe du Campus Condorcet est maintenant très fortement impliquée dans le chantier majeur de la préparation de la vie de campus, qui doit aboutir en même temps que la mise à disposition des ouvrages à l’été 2019. Elle travaille avec le soutien actif de tous les établissements et organismes membres, qui s’impliquent dans tous les groupes de travail regroupant au total plus de 100 personnes.

 

Nous préparons ainsi la gestion et l’organisation de la vie scientifique, culturelle et sociale dans les espaces communs du Campus. Nous définissons l’implantation des unités de recherche dans les différents espaces avec un souci de cohérence scientifique. Nous poursuivons le travail sur les collections et les archives devant rejoindre le Grand Équipement Documentaire, sur l’offre de services et la place des humanités numériques dans la dynamique scientifique. Enfin, une attention toute particulière est portée aux acteurs du territoire et à l’offre destinée aux riverains.


Afin de donner un accès direct à l’ensemble des services proposés sur le Campus, de valoriser la recherche menée par les établissements, et de nous ouvrir à l’international, l’établissement conçoit un portail web, porte d’entrée, d’information, d’orientation et d’inscription à toutes les activités sur le site.

À moins de deux ans de l’ouverture du Campus, l’accompagnement des personnels est une priorité. Quelles actions sont prévues en lien avec les établissements ?

Notre politique dans le domaine des ressources humaines se développe suivant deux axes complémentaires. Dans le cadre du nouveau statut de l’établissement, nous travaillons à la mise en place d’un pôle, qui aura pour première mission de définir une politique de ressources humaines, incluant des dispositions d’accompagnement social pour les personnels qui rejoindront l’établissement Campus Condorcet. En parallèle, et en lien étroit avec les établissements et organismes membres, nous développons une politique d’accompagnement pour les personnes qui vont changer de lieu de travail dans le cadre de l’installation de leur unité de recherche à Aubervilliers. L’ensemble des points relevant de cette politique est discuté au sein d’un groupe de travail RH regroupant des représentants de tous les membres.


Pour le premier axe, nous avons classé au sommet de nos priorités la demande au ministère de création d’emplois nous permettant de créer au sein de l’établissement une mission ressources humaines, afin de concevoir et mettre en œuvre la politique de l’établissement. Les premières personnes concernées sont celles qui sont d’ores et déjà affectées au Campus, auxquelles il sera proposé dès que possible le choix de rejoindre l’établissement. Nous serons aussi éclairés par le travail commandé par le cabinet de la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation à l’Inspection générale des bibliothèques, qui doit spécifiquement étudier le cas des personnels de documentation ayant vocation à rejoindre le Grand équipement documentaire.

« L’ensemble des personnels des établissements membres sont d’ores et déjà invités le 1er février prochain au salon En route vers le Campus Condorcet, logement et services de proximité ».

Pour les personnels amenés à changer de lieu de travail, le CNRS, qui est tutelle de la plupart des unités de recherche venant sur le Campus, développe, en concertation avec les autres membres, une politique d’accompagnement, dont le coup d’envoi a été donné lors d’une réunion des directeurs d’unité le 12 janvier. Suite à cette réunion, les membres du Campus ont décidé de concevoir un document commun, afin de répondre aux nombreuses interrogations et donner des précisions sur les mesures prises pour accompagner au mieux les personnels.


En complément, l’équipe du Campus continuera de développer des initiatives et événements variés pour faire découvrir le territoire et les opportunités du Campus : visites de chantier ; présentation des prototypes de bureau et des échantillons des matériaux ; journées d’étude dans le cadre des projets scientifiques soutenus par le Campus… D’ailleurs, l’ensemble des personnels des établissements membres sont d’ores et déjà invités le 1er février prochain au salon « En route vers le Campus Condorcet, logement et services de proximité », organisé en partenariat avec Plaine Commune Promotion et Plaine Commune.


Permettez-moi pour conclure cette interview de souhaiter à toute la communauté des lecteurs de cette lettre d’information une très bonne année 2018 porteuse d’innovation, de découverte et d’expériences enrichissantes.

Voir aussi pour La vie sur le campus