Les études techniques

En préalable au lancement des opérations de construction, plusieurs études ont été conduites sur l’emprise du site d’Aubervilliers.

Les études de sol

Comme pour tout projet de construction, la connaissance des terrains concernés revêt une importance primordiale pour la définition spatiale du projet et pour la maîtrise de ses aspects techniques (sous-sols et fondations notamment). Des études ont été conduites en 2012 et 2013 pour caractériser les sols sous deux aspects principaux : 

- leur composition géomorphologique : la nature des strates, leur épaisseur et leur profondeur permettent notamment de déterminer le type de fondations qu’il sera nécessaire de mettre en œuvre lors du chantier.
- leurs spécificités physico-chimiques. Par le passé, les différents usages des terrains ont pu conduire à des pollutions de différentes natures. Il s’agit de les identifier et de les localiser afin de traiter les sols avant le démarrage du chantier proprement dit. Ces caractéristiques permettent également de déterminer l’agressivité des sols et donc la typologie de béton à employer pour les fondations et sous-sols. 
 
À cet effet, des mesures ou des forages - qui ont atteint parfois 60 mètres de profondeur – ont été effectués par les entreprises FUGRO et SOCOTEC. Elles ont nécessité des engins spécifiques afin de prélever des échantillons ou « carottes » qui ont ensuite été analysés en laboratoire. 

L’étude des réseaux

Un marché d’études a été confié à la société 2EI pour recenser les réseaux présents sur le site – eau, électricité, gaz, VDI, etc. – et connaître les sources potentielles d’énergies renouvelables. Le diagnostic a révélé la présence de nombreux réseaux à proximité immédiate du site du Campus et a souligné la difficulté d’avoir recours aux énergies renouvelables compte-tenu de l’insuffisance de la force du vent, du faible ensoleillement et de la présence de gypse dans le sol.