aller au contenu

Cité des humanités et des sciences sociales

pinterest

L’Atlantide, mythes et réalités

René Treuil, archéologue et historien de l’Antiquité, Université Paris 1 Panthéon - Sorbonne

L’Atlantide est d’abord un mythe, forgé par Platon au IVe siècle avant notre ère, pour illustrer une pensée politique précise : la richesse et la puissance navale d’Athènes ne doivent plus la conduire à vouloir dominer ses alliés, car elle risquerait un cataclysme analogue à celui qui a détruit l’Atlantide, île merveilleuse anéantie par la mer. On a pourtant cherché depuis l’Antiquité à localiser cette île, à retrouver un monde réel qui aurait pu conduire à imaginer ce monde virtuel. Certains archéologues, en particulier, ont voulu y retrouver l’écho de la destruction de Santorin et même de la Crète minoenne par l’éruption volcanique du IIe millénaire av. J.-C.
Virtuel et réel se mêlent encore de façon inextricable dans toutes les utilisations idéologiques du mythe : support de la science à la Renaissance, support d’idéologies racistes au XXe siècle... L’Atlantide retourne en apparence au virtuel, mais elle s’incarne en fait dans des moments très précis de l’histoire et par cela ne quitte jamais notre monde réel.

Conférence donnée le 14 Mars 2016

Pour en savoir plus

DELOUX J.P. et GUILLAUD L., Atlantide et autres civilisations perdues de A à Z, Paris, E-dite, 2001.
FOUCRIER Ch. et GUILLAUD L., Atlantides imaginaires, réécritures d’un mythe, Paris, Michel Houdiard, 2004.
TREUIL R., Le mythe de l’Atlantide, Paris, CNRS Éditions, 2012.
VIDAL-NAQUET P., L’Atlantide. Petite histoire d’un mythe platonicien, Paris, Les Belles Lettres, 2005.