Quelle place pour les mémoires des migrations à la Plaine-Saint-Denis ?

Evelyne Ribert, sociologue, chargée de recherche, CNRS

Au cours des XIXe et XXe siècles, de nombreux immigrés se sont installés à la Plaine Saint-Denis. Alors que les initiatives visant à conserver et à valoriser les mémoires des migrations se multiplient en France, quelle place leur est accordée aujourd’hui dans ce quartier en pleine transformation sous l’effet de la rénovation urbaine ? Cette conférence prendra pour exemple le cas du secteur Cristino-Garcia-Landy, dénommé « la petite Espagne ». À partir de l’analyse des actions mémorielles menées d’un côté par la FACEEF, fédération d’associations espagnoles, de l’autre par la maison de quartier du Landy autour de la mémoire du quartier avec la réalisation d’une fresque et d’un livre, il s’agira de s’interroger sur les enjeux et les effets de ces initiatives. Quelles mémoires des migrations sont mises en avant ? Quels usages en font les pouvoirs politiques locaux ? Ces mémoires sont-elles vraiment valorisées ou sont-elles instrumentalisées dans le cadre de la rénovation urbaine ? Constituent-elles enfin une réelle reconnaissance d’une mémoire migratoire ou la simple célébration de l’intégration locale ? Des comparaisons seront effectuées avec des initiatives analogues menées dans d’autres villes et régions.

Conférence donnée le 20 Mars 2017

Pour en savoir plus

RIBERT E., «Des actions mémorielles locales et transnationales : le cas d’une fédération d’associations espagnoles en Seine Saint-Denis », in H. BERTHELEU (DIR), Mémoires des migrations en France, Du patrimoine à la citoyenneté, PUR, 2016.

BAUSSANT M., RIBERT E. ET VENEL N., « Entre militantisme et évitement du politique, La reconstruction du passé migratoire au sein d’associations », in N. BARBE et M. CHAULIAC (ED), L’Immigration aux frontières du patrimoine, Éditions de la MSH, Paris, 2014.

LILLO N., La Petite Espagne de la Plaine-Saint-Denis 1900-1980, Paris, Autrement, 2004.

Projet, hors-série, «Réinventer la ville, la Plaine Saint-Denis», 2008.