La diaspora juive. Histoire et interprétations

Maurice Kriegel, historien spécialisé dans l’histoire juive, directeur d’études, EHESS

La conférence se fixera un double objectif. D’abord, présenter l’histoire de l’éclatement diasporique : en remontant à ses origines, dès l’effondrement des royaumes d’Israël et de Juda aux temps bibliques ; en mesurant l’impact exact de la destruction du Temple de Jérusalem en l’an 70 sur la formation durable du fait diasporique ; en insistant, du point de vue des réimplantations géographiques, sur les principales scansions de cette longue histoire des diasporas. Ensuite, décrire l’univers de représentations liées à la dispersion - ses invariants comme ses renouvellements : binôme « exil et rédemption » ; explications théologiques de « l’exil », dans leur diversité ; discours concurrents nés lors des deux derniers siècles, à la suite de « l’émancipation » et de l’accession des juifs à la citoyenneté, selon les différents courants religieux — orthodoxie, ultra-orthodoxie, judaïsme libéral — et le sionisme.

Conférence donnée le 12 Juin 2017

YITZHAQ F. BAER, Galout. L’imaginaire de l’exil dans le judaïsme, Préface de Y.H. Yerushalmi, Calmann-Lévy, 2000

ISRAËL YUVAL, Deux peuples en ton sein. Juifs et Chrétiens au Moyen Âge, Albin Michel, 2012

GERSHOM SCHOLEM, Le Messianisme juif, Les Belles-Lettres, 2016

ANITA SHAPIRA, L’Imaginaire d’Israël. Histoire d’une culture politique, Calmann-Lévy, 2005