Centre national de la recherche scientifique

Président : Alain Fuchs

Le Centre national de la recherche scientifique est un organisme public de recherche (Établissement public à caractère scientifique et technologique, placé sous la tutelle du Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche). Il produit du savoir et met ce savoir au service de la société. Sa gouvernance est assurée par Alain Fuchs, président du CNRS, assisté de deux directeurs généraux délégués, Philippe Baptiste à la science et Xavier Inglebert aux ressources. Principal organisme de recherche à caractère pluridisciplinaire en France, le CNRS mène des recherches dans l'ensemble des domaines scientifiques, technologiques et sociétaux. Il couvre la totalité de la palette des champs scientifiques, qu'il s'agisse des mathématiques, de la physique, des sciences et technologies de l'information et de la communication, de la physique nucléaire et des hautes énergies, des sciences de la planète et de l'univers, de la chimie, des sciences du vivant, des sciences humaines et sociales, des sciences de l'environnement ou des sciences de l'ingénierie. Le CNRS est présent dans toutes les disciplines majeures regroupées au sein de dix instituts.

 

Les sciences humaines et sociales sont présentes au sein du CNRS depuis sa création en octobre 1939 et l’ensemble des disciplines y ont progressivement trouvé leur place. Elles se développent dans une perspective de subsidiarité avec les universités et en lien direct avec elles, dans le cadre des Unités Mixtes de Recherche (UMR) et des Maisons des Sciences Humaines. Créé en novembre 2009, l’Institut des sciences humaines et sociales (InSHS) a une triple mission : agir à l'échelle nationale, et dans le cadre de la politique de site, pour développer un ensemble de stratégies de recherche en liaison avec ses partenaires ; repérer les thématiques et les outils qui structureront la science de demain ; donner à tous les laboratoires et tous les personnels qui relèvent de son périmètre les moyens de poursuivre au mieux leurs activités de recherche.

 

L’InSHS accomplit cette mission en facilitant l’émergence de recherches aux interfaces avec les autres sciences, avec l’appui de la Mission pour l’Interdisciplinarité du CNRS ; en favorisant l’accès de tous les chercheurs à l’Information scientifique et technique, en particulier par le biais des Très Grandes Infrastructures, comme Huma-Num, dont le Campus Condorcet est co-tutelle, ou Progedo ; et, enfin, en participant à l’internationalisation des recherches et des publications, et plus largement en soutenant la capacité des chercheurs des sciences humaines et sociales à interagir avec les communautés scientifiques des autres pays et à modifier ainsi l’approche épistémologique des objets et thématiques étudiés. Le développement des centres de recherche français à l’étranger - 26 UMIFRE regroupées dans 19 USR et 4 UMI, en partenariat avec les Universités de New York (EU), d'Arizona (Tucson, EU), d’UCLA (Los Angeles, EU) ainsi que de Dakar (Sénégal) et Bamako (Mali) – est un élément essentiel de ce dispositif.

Chiffres clés de l’INSHS

- 290 unités hors structures fédératives (GDR et GDS).
- 1 647 chercheurs CNRS.
- 1 415 IT CNRS.
- 6 984 enseignants-chercheurs.
- 630 chercheurs autres organismes.
- 1 013 IT non CNRS.
- 12 427 doctorants.
- 680 post-doctorants.
- 26 unités mixtes des Instituts français à l'étranger (UMIFRE) et 4 unités mixtes internationales (UMI).
- 28 PICS (Projets internationaux de coopération scientifique) ; 7 LIA (Laboratoire international associé), 35 GDRI (Groupement de recherche international), 17 ERC : 11 Starting Grants, 1 Consolidator Grant, 5 Advanced Grants.