École pratique des hautes études

Président : Hubert Bost

Créée en 1868 pour promouvoir des méthodes « pratiques » de formation à la recherche, l’École pratique des hautes études (EPHE) est restée fidèle à sa mission initiale de former à la recherche par la recherche, dans le cadre de ses laboratoires et de ses séminaires, ou « conférences ». Le champ couvert par ses formations et ses nombreuses équipes de recherche, la plupart contractualisées avec le CNRS ou d’autres organismes, inclut des disciplines aussi variées que l’histoire, la philologie, l’archéologie, l’histoire de l’art et la linguistique. Il s’étend aussi à l’étude des religions abordée sous tous les angles disciplinaires. En sciences, les domaines concernés sont la biologie-santé, les neurosciences, l’écologie, l’environnement et l’évolution. L’École est spécialisée dans les formations avancées à partir du master. Elle délivre aussi un diplôme propre accessible sans condition préalable, et apporte ainsi une contribution originale dans le domaine de la formation tout au long de la vie.

Implantée à la Sorbonne depuis son origine, présente sur tout le territoire métropolitain et en Polynésie française, l’EPHE est fréquentée par des étudiants dont près de la moitié sont étrangers et par de nombreux chercheurs invités. L’École comprend également l’Institut européen en sciences des religions (Paris), l’Institut des récifs coralliens du Pacifique (Moorea) et l’Institut transdisciplinaire d’étude du vieillissement (Montpellier).

Chiffres clés

–    1 300 étudiants dont 650 doctorants.
–    250 enseignants-chercheurs.
–    31 laboratoires dans la section des sciences de la vie et de la terre.
–    17 équipes de recherche en sciences humaines et sociales.