L’organisation des collections en libre accès se précise

Présenté le 10 mai 2016 au Conseil scientifique, le cadre d’implantation des collections en libre accès a reçu un avis favorable. Il est destiné à organiser l’accès et le prêt d’un million d’ouvrages, volumétrie unique en France pour un libre-accès.

  • diagr-impl-lettrinfo2.png

    Schéma d'implantation des collections dans le Grand équipement documentaire.

    © : Campus Condorcet
  • Campus Condorcet - vue en perspective parvis bibliotheque

    Vue en perspective du parvis de la bibliothèque du Campus Condorcet.

    © : Elizabeth de Portzamparc, Conseil régional Île-de-France
  • Campus Condorcet - vue en perspective forum bibliotheque

    Vue en perspective du forum de la bibliotheque du Campus Condorcet.

    © : Elizabeth de Portzamparc, Conseil régional Île-de-France

La bibliothèque du Campus Condorcet sera un équipement mutualisé, rassemblant des collections issues de plus de 50 bibliothèques, centres de documentation et services d’archives de huit des dix établissements fondateurs. La mutualisation de ces fonds vise à la constitution d’une vaste collection accessible à tous les chercheurs et apprentis chercheurs du campus au sein d’un équipement moderne et confortable. Elle est le fruit du dialogue entre les traditions et les atouts des différentes institutions qui s’y réunissent afin d’enrichir leur offre de ressources documentaires à destination d’une communauté élargie.

Le programme de la bibliothèque prévoit la mise à disposition en accès libre dans les espaces de consultation de 80 % des collections imprimées. Le cadre d’implantation présenté servira à organiser cette collection afin de mettre en valeur ses points d’excellence tout en permettant aux usagers d’appréhender différents ensembles de documents. Il n’est toutefois pas la seule voie d’accès aux collections puisque tous les documents seront signalés dans un catalogue informatique indiquant l’emplacement de chacun d’entre eux, pour un accès direct à un ouvrage en particulier.

Il s’agit d’un cadre pensé selon les pratiques des futurs usagers, l’organisation institutionnelle des équipes de recherche appelées à rejoindre le campus et la nature des collections, leur histoire et leurs particularités plutôt qu’un cadre à vocation encyclopédique pensé ex-nihilo. Il reflète donc l’équilibre actuel de la documentation qui rejoindra la bibliothèque et pourra être modifié en cas d’évolution.

Les fondations de ce cadre d’implantation ont été posées en 2013 avec la constitution de huit territoires de recherche inscrits au programme du Grand équipement documentaire. Quatre d’entre eux correspondent à des disciplines ou ensembles de disciplines ; les quatre autres à de grandes aires culturelles. Cette double logique d’organisation est liée à la diversité de l’organisation de la recherche au sein des établissements fondateurs.

Depuis 2015, le cadre d’implantation a été travaillé pour aboutir à une proposition à trois niveaux (territoires de recherche / dominantes / segments). Les segments seront ensuite subdivisés en cotes plus précises à partir des données du système d’information.

Cette proposition a été conçue au moyen de nombreux échanges avec des chercheurs et des professionnels de la documentation des établissements fondateurs. Le cadre d’implantation est ainsi le fruit d’une réflexion collective afin d’être le plus adapté possible aux collections destinées à rejoindre le Grand équipement documentaire ainsi qu’aux pratiques actuelles des chercheurs qui fréquenteront le campus. Il se devait d’être à la fois compréhensible pour les usagers et de tenir compte des spécificités des différents fonds qui constituent le Grand équipement documentaire, liées à leur histoire et à la grande diversité des équipes de recherche qui les utilisent.

Les huit territoires de recherche

- Connaissances et savoirs avec l’histoire des sciences et des techniques, la théorie et la méthodologie des sciences humaines et sociales
- Histoire
- Textes, sens, création avec l’histoire des textes, les sciences de l’érudition, les sciences des religions, la philosophie, la littérature, les arts, la linguistique et la psychologie
- Espaces, populations, sociétés avec la démographie, la sociologie et l’anthropologie, les sciences économiques, politiques et juridiques, les sciences de l’environnement et l’urbanisme
- Afrique
- Amériques
- Asie portant sur l’Asie orientale et méridionale
- Eurasie portant sur la Russie, l’Europe centrale et orientale, le Moyen-Orient et l’Asie centrale