Les acteurs

Projet ambitieux, la grande bibliothèque de recherche associe pour sa réalisation la Région Île-de-France, plus de 50 bibliothèques et le Campus Condorcet.

La Région Île-de-France

Maître d’ouvrage du projet, la Région – dont l’investissement s’élève à 110 M€ pour la construction et les premiers équipements de la bibliothèque – a développé un savoir-faire important en matière de construction de bibliothèques sur le territoire francilien. La Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Bulac), la bibliothèque des sciences de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, ou encore la nouvelle salle des sciences humaines de l’Université Paris Ouest Nanterre comptent parmi ses dernières réalisations. L’équipe dédiée au projet est pilotée par Odile Hagenmuller.

Les bibliothèques

Huit membres fondateurs du Campus Condorcet, soit une cinquantaine de bibliothèques et fonds documentaires actuellement localisés en Île-de-France, apportent des collections à la bibliothèque. Une centaine de professionnels de la documentation et des archives, venus de ces établissements, constitueront l’équipe de cette grande bibliothèque.

Le Campus Condorcet

L’établissement public apporte l’expertise « métier ». Il pilote la préfiguration de la bibliothèque et coordonne l’ensemble des chantiers préalables. L’équipe projet est animée par Stéphanie Groudiev et composée de onze chargés de mission. Ils interviennent sur les chantiers majeurs du projet : invention des services aux chercheurs, constitution des collections, construction du système d’information. L’équipe est amenée à se développer fortement au fur et à mesure du projet.

Les groupes de travail

Le « GT GED » est le premier  groupe de travail, – constitué en mars 2010 – de bibliothécaires, documentalistes, archivistes, et chercheurs représentants des établissements fondateurs. Il accompagne l’équipe projet et participe à l’ensemble des travaux de préfiguration de la bibliothèque. Il exerce un rôle de comité de pilotage pour les travaux spécifiques par ailleurs conduits en ateliers. Depuis 2014, les chantiers majeurs du projet sont instruits au sein de ces ateliers qui mobilisent les spécialistes des établissements fondateurs ou d’institutions partenaires.
Un groupe de travail numérique a également été mis en place à partir de 2010. Il réunit des professionnels des systèmes d’information et des questions numériques des établissements fondateurs.