Les financements

Le financement de la première phase du Campus Condorcet est assuré à partir de ressources apportées par l’État et d’apports des collectivités territoriales.

Les ressources apportées par l’État

Sur le site d’Aubervilliers, une partie des bâtiments (50 000 m2 Shon) est réalisée en partenariat public-privé. L’État a attribué au projet une dotation de 450 M€. Les intérêts de cette somme non consomptible seront utilisés pour rémunérer – sous la forme d’un loyer – le partenaire privé. S’ajoute un apport de l’État de plus de 60 M€ pour l’acquisition du foncier et la démolition des bâtiments existants à Aubervilliers.

Les apports des collectivités territoriales

Le projet de campus reçoit le soutien financier de la Région Île-de-France, de la Ville de Paris, de l'établissement public territorial Plaine Commune, et de la Ville d’Aubervilliers. Plusieurs éléments du projet figuraient dès l’origine dans le Contrat de Projet État-Région (CPER) 2007-2013.
La Région consacre 148 M€ au site d’Aubervilliers où elle réalise à la fois la bibliothèque et un bâtiment de recherche dédié aux unités de l’EHESS. Porte de la Chapelle, elle finance les travaux de construction, à part égale – 23 M€ – avec l’État et la Ville de Paris. 
La Ville de Paris acquiert le terrain du site de la Chapelle. La ville d’Aubervilliers et l'établissement public territorial Plaine Commune apportent elles aussi des terrains.
En outre, Plaine Commune et la Ville de Paris interviennent dans le cadre de leurs compétences, notamment en matière d’aménagements de voiries, et de supports d’infrastructures de transport. Plaine Commune engagera ainsi 5,3 M€ dans les travaux d’aménagement autour du campus.