Publié le 20 décembre 2019 Mis à jour le 20 décembre 2019

Ce colloque est organisé par l'UTRPP (Université Paris 13)

Date(s)

le 25 janvier 2020

De 9 h à 18 h.
Lieu(x)

Centre de colloques

Auditorium 150.

La gravité est plurielle. Elle désigne une qualité d’expérience du corps soumis aux forces de la pesanteur dès la naissance. Entre lourdeur du corps et sérieux de l’âme, elle pousse à mesurer le poids des événements. Mais elle est aussi une force qui fait tendre vers un autre corps, une qualité acoustique qui confère à la voix sa profondeur et sa couleur. Organisée autour d’un centre, elle devient un point d’équilibre vital et créatif. Familière des cliniciens quand ils accompagnent leurs patients dans l’exploration de traces d’effondrement précoce, elle n’en est pas moins présente à bas bruit à la source des mouvements psychiques qui aident le sujet à cheminer entre son besoin d’ancrage et sa recherche de légèreté.

Comment faire juste place à l’accueil des expériences archaïques liées au poids des corps et des affects indicibles dans la rencontre clinique ? De quelle manière ces expériences modèlent-elles l’émergence des pensées dans la relation transférentielle ? Comment l’écoute analytique peut-elle aider le patient à jouer avec ces états de corps pour relancer la créativité du fantasme ?

Ces questions seront abordées à partir de contributions de danseurs, d’analystes d’enfants, d’adolescents et d’adultes.

Le programme