Publié le 9 juillet 2021 Mis à jour le 9 juillet 2021

Le Rendez-vous Condorcet donné par Cécile Van den Avenne (Université Sorbonne Nouvelle) est maintenant disponible en vidéo sur Canal-U et en podcast sur Soundcloud.

Rendez-vous Condorcet - Approprier, s'approprier les langues locales en situation de contact colonial. Parcours africains.
Rendez-vous Condorcet - Approprier, s'approprier les langues locales en situation de contact colonial. Parcours africains.
Quelles langues parlaient les Africains et Européens en contact lors de la colonisation française de l’Afrique de l’Ouest ? Comment se comprenaient-ils ? Quels types de relations les parlers utilisés recouvraient-ils ?

À rebours de « la perspective monolingue que l’on adopte généralement sur la colonisation française », Cécile Van den Avenne nous présente la diversité des langues en usage dans les échanges coloniaux et nous invite à penser le multilinguisme voire, plus largement, le multiculturalisme.

Pendant près d’une heure, Cécile Van den Avenne nous montre cette diversité à travers trois documents édifiants :

  • Une page d’un carnet d’exploration de Louis-Gustave Binger (1887-1889)
  • Le Traité de protectorat et de commerce avec le chef de la ville de San (14 janvier 1891)
  • Un extrait du manuel scolaire Premier livret de l’Ecolier Noir – Lecture – Ecriture – Langage répondant au Programme des Ecoles de Villages de l’AOF, par Jean-Louis Monod, Paris, Delagrave, 1921.

Qu’il s’agisse de la rédaction du traité de San en français et en arabe, des conversions de la monnaie en usage localement opérées par Louis-Gustave Binger pour comprendre le cours de l’or, ou de la transposition du système traditionnel de mesure vers le système métrique dans le manuel scolaire, l’on découvre que le français n’était pas la seule langue utilisée et que « la conquête (coloniale) ne s’est pas faite que par le pouvoir des armes ».

Voir

Écouter