Publié le 26 mars 2021 Mis à jour le 26 mars 2021

Ce séminaire est organisé par l'unité « Logement, inégalités spatiales et trajectoires » de l'Ined.

Date(s)

le 13 avril 2021

de 11h à 12h30
Lieu(x)

Visioconférence

Participer

ID de réunion : 950 9924 0443
Code secret : 115724

Intervenant : Hugo Bret, Docteur en sociologie, Université de Paris Descartes, chercheur associé au Cerlis (UMR 8070)
Discutante : Anaïs Collet, Maître de conférences en sociologie - Université de Strasbourg, Membre de l’UMR 7363 SAGE et chercheure associée à l’Ined

Cette présentation revient sur des résultats issus d’une enquête ethnographique qui porte sur la condition professionnelle et sociale d’un groupe ouvrier du secteur public, celle des éboueurs de la Ville de Paris et des balayeurs de deux collectivités locales situées aux portes de la capitale. Il s’agira dans un premier temps de présenter les principales propriétés du groupe, en insistant plus particulièrement sur la condition résidentielle de ces « petits » fonctionnaires, modestes mais stables, qui appartiennent aux fractions médianes des classes populaires.

Dans un second temps, je reviendrai sur le rapport des agents à leur espace de travail, leurs préférences territoriales (parfois inattendues), les rapports qu’ils entretiennent avec différentes catégories de population (situées « au-dessous » ou « au-dessus » d’eux) qu’ils côtoient durant leur activité, ainsi que sur les effets socialisateurs qui résultent de leur expérience professionnelle au sein de territoires socialement différenciés. Ainsi, travailler dans les quartiers populaires amène les agents à privilégier l’entre-soi et sa fonction refuge afin de se protéger du « haut », mais cela les conduit aussi à se démarquer du « bas » de l’espace social, qu’ils tendent à disqualifier. Par ailleurs, si travailler sur le territoire des classes moyennes et supérieures - qui peut constituer un « bon » espace de travail - permet une atténuation des effets de la distance socioculturelle, cette configuration est également susceptible, dans le même temps, de maintenir, de réactiver ou de renforcer ces derniers.