Publié le 24 janvier 2022 Mis à jour le 20 mai 2022

Cette séance des Jeudis du GED est organisée par les équipes du Grand équipement documentaire avec les éditions de l'Ined.

Date(s)

le 17 février 2022

18h

Jeudi du GED - Précarités en eau - enjeux de société, questions de territoires
Jeudi du GED - Précarités en eau - enjeux de société, questions de territoires
Avec Lucie Bony, Claire Lévy-Vroelant, Marie Tsanga Tabi, Jean-Claude Oliva. Présentation Elisabeth Thiéblemont.

Depuis 2010, l’accès à une eau de qualité et à des installations sanitaires est reconnu comme un droit humain fondamental et universel. Or, en raison de son caractère marchand, dans des pays bien dotés, notamment en Europe, l’eau est devenue inaccessible ou d’accès incertain pour une part croissante de la population. Habituellement associé aux pays du Sud, ce phénomène qui s’amplifie dans les pays riches reste mal connu. Pourtant, l’évolution des cadres légaux, la mise en œuvre récente de dispositifs de politiques publiques de droit à l’eau et des débats qui demeurent ouverts tant sur le plan local que national, démontrent que l’enjeu est majeur.

Sur différents territoires, pauvreté en eau, précarité hydrique et risque sanitaire sont les différentes facettes de la précarité en eau qui seront abordées lors de la présentation de l’ouvrage Précarités en eau. Un état des lieux en Europe (Ined Éditions, 2021). Dans un contexte d’accès marchand à l’eau et de déficit en équipements publics, la réhabilitation des installations sanitaires dégradées, une tarification abordable et la gratuité des dispositifs publics d’accès à l’eau et à l’hygiène doivent s’imposer comme une priorité.

Intervenants

Lucie Bony, géographe et sociologue, est chargée de recherche au CNRS. Elle travaille en particulier sur la vulnérabilité résidentielle à la croisée de deux champs de recherche : la ville et la prison. Elle a contribué à la mise en œuvre de l’enquête par questionnaire « La solidarité en actes. Les bains-douches municipaux de Paris » coordonnée par Claire Lévy-Vroelant.

Claire Lévy-Vroelant est professeure de sociologie émérite à l’Université Paris-VIII et membre du Centre de recherche sur l’habitat. Portant sur les formes de logement précaires et non ordinaires, ses travaux croisent sociologie urbaine et migrations dans une perspective du temps long. Depuis plusieurs années, elle s’intéresse aux lieux d’externalisation de la sphère domestique : laveries automatiques, vestiaires, bains-douches.

Marie Tsanga Tabi est docteure en sciences de gestion spécialisée en management public. Elle est ingénieure de recherche à l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (Inrae) et membre de l’unité mixte de recherche « Gestion territoriale de l’eau et de l’environnement » également rattachée à l’École nationale du génie de l’eau et de l’environnement. Elle y mène des travaux de recherche-action sur l’accès à l’eau des populations pauvres, le droit à l’eau et les référentiels d’évaluation de l’action publique des services d’eau qui sont ses principaux domaines de publication.

Jean-Claude Oliva est directeur de la Coordination EAU Île-de-France, une association qui regroupe usagers, associations et collectivités autour de la promotion de la gestion publique, du droit humain à l'eau et à l'assainissement et de la restauration des cycles de l'eau pour faire face au dérèglement climatique. Depuis les dernières élections municipales, il est devenu vice-président, chargé de l'eau et de l'assainissement, d'Est Ensemble. Il mène l'action pour la création d'une régie publique après la sortie du SEDIF (Veolia).

Elisabeth Thiéblemont. Après 22 ans de conseil en stratégie de développement et d’innovation au service d’organismes publics et privés, Elisabeth Thiéblemont est aujourd’hui conseillère en Stratégie et en Prospective auprès de la Direction générale d’Eau de Paris. Elle anime notamment les Ateliers des Métamorphoses, instance de réflexion prospective dédiée à l’eau et aux territoires.

Logo Ined éditions
Logo Ined éditions