Publié le 28 mars 2022 Mis à jour le 20 mai 2022

Les Jeudis du GED sont organisés par les équipes du Grand équipement documentaire.

Date(s)

le 2 juin 2022

18h

Jeudis du GED - Blandine Destremau, Vieillir sous la révolution cubaine - une ethnographie
Jeudis du GED - Blandine Destremau, Vieillir sous la révolution cubaine - une ethnographie
Autour de l’ouvrage de Blandine Destremau, Vieillir sous la révolution cubaine : une ethnographie, Paris : éditions de l’IHEAL, 2021

À partir de l’ouvrage de Blandine Destremau, Vieillir sous la révolution cubaine, paru aux éditions de l’IHEAL en 2021, nous proposons une discussion autour des pratiques d’accompagnement du vieillissement dans différents environnements sociaux et culturels : Cuba, le Maroc, Aubervilliers et au-delà.

Les cas cubain et marocain montrent que, comme dans de nombreux pays, de plus en plus de personnes vivent de plus en plus longtemps, les femmes s’engagent dorénavant davantage dans des trajectoires professionnelles, remettant en question leur seule assignation au travail familial et domestique, et la disponibilité des enfants pour accompagner le vieillissement de leurs parents se réduit. À Cuba et au Maroc aussi, la prise en soin des plus vieux sort des limites de la sphère familiale et d’une responsabilité exclusivement privée pour devenir une question publique, appelant à un partage des responsabilités. À Aubervilliers, les services municipaux tentent de répondre aux besoins des plus âgés, en combinant politiques nationales et locales, situations familiales et ressources de proximité.

Le décalage des perspectives entre Cuba, le Maroc et la France permettra de mettre en lumière la dimension universelle de la question de l’accompagnement des plus âgés et de montrer les potentiels des réponses qui lui sont apportées et les défis qu’elles soulèvent.

Intervenantes :

Blandine Destremau est sociologue, directrice de recherches au CNRS, membre de l’Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (Iris / EHESS) et chercheure associée au Creda / IHEAL. Ses travaux portent sur les politiques sociales, le vieillissement, la famille et les générations. A paraître : Pensando las temporalidades en Cuba : continuidades, tensiones, desincronizaciones, coordination avec Ana Vera et Mildred de la Torre, La Havane, editorial Temas, 2022 et Migrations, une chance pour le système de santé ? (Ré)humaniser le soin, collectif « Entrelacs », Éditions Doin, coll. La personne en médecine, 2022.

Maryse Le Carrour est directrice de l'Autonomie à la mairie d'Aubervilliers

Roselyne Busset est responsable de la coordination de l'autonomie, pôle gérontologique, et de la coordination municipale du handicap, à la mairie d’Aubervilliers

Emmanuelle Cambois est démographe et directrice de recherche à l'Ined. Elle travaille sur les dynamiques du vieillissement de la population et les déterminants, notamment sociaux, d'une longévité en bonne santé. Elle dirige l'Institut de la Longévité, des Vieillesses et du Vieillissement (www.ilvv.fr), le GIS qui vise à animer les recherches en SHS du champ. Dernière publication : Bonnet, Cambois, Fontaine. "Dynamiques, enjeux démographiques et socioéconomiques du vieillissement dans les pays à longévité élevée". Population 2021(76)2.

Béatrice Lecestre-Rollier est anthropologue, MC HDR émérite à l'Université de Paris Cité, membre du Cerlis. Ses travaux portent sur la société marocaine et sur les solidarités familiales. Elle a co-dirigé avec Laurent Nowik l'ouvrage Vieillir dans les pays du Sud. Les solidarités familiales à l'épreuve du vieillissement, Karthala, 2015. Son dernier ouvrage : "Ne t'appuie pas sur un mur, appuie-toi sur ton frère". Structure familiale et émancipation des jeunes au Maroc, Presses Universitaires François-Rabelais, 2021.