Publié le 24 novembre 2020 Mis à jour le 24 novembre 2020

Ce séminaire est organisé par l’unité Logement, inégalités spatiales et trajectoires de l'Ined.

Date(s)

le 8 décembre 2020

de 11h30 à 12h30
Lieu(x)

Visioconférence

Cette communication a pour objectif d’évaluer la production des inégalités par les dynamiques du marché immobilier à la propriété. La démonstration se base sur une analyse empirique à partir d’une base données massive sur les transactions immobilières en Île-de-France de 1996 et 2012. Les dynamiques du marché structurent trois types d’inégalités. La première de ces inégalités est spatiale. Avec une dynamique caractérisée par une inflation inégale dans le temps et dans l’espace, les disparités spatiales se sont accrues.

Au-delà, en étudiant l’accumulation générée par la hausse des prix, l’inclusion et l’accès des ménages au marché à la propriété, les résultats démontrent le rôle du marché dans la production des inégalités sociales. Enfin, le marché immobilier contribue à renforcer la division sociale de l’espace et participe pleinement à la gentrification et à l’exclusion spatiale. Ces répercussions socio-spatiales ne sont pourtant pas une simple conséquence de la hausse des prix immobiliers. Elles interviennent au cours d’un processus complexe qui réside dans la nécessité du marché à produire de l’accumulation et supposent l’intervention de la production urbaine afin de proposer de nouveaux produits d’investissement. Le concept de régimes de marché est développé pour saisir l’ensemble de ces mécanismes.

En savoir plus