Publié le 25 octobre 2021 Mis à jour le 26 octobre 2021

Ce "débat du CeSor" est consacré à l'ouvrage de Claire de Galembert "Islam et prison".

Date(s)

le 9 novembre 2021

de 16h à 18h
Lieu(x)

Bâtiment de recherche Nord

3e étage - salle 3.001

La séance vous peut aussi être suivie en visioconférence. 

Inscription obligatoire
S'inscrire

Soulever la question de la religion en prison, c’est immédiatement évoquer la surreprésentation supposée des musulmans et leur non moins supposée dangerosité potentielle. La cause semble entendue : les prisons françaises sont le creuset de la radicalisation, des « universités du djihad ». L’incarcération de plus de 500 personnes pour faits de terrorisme islamiste depuis 2014, les agressions de surveillants par des détenus radicalisés n’ont fait qu’amplifier l’anxiété générale.

Mais la peur est mauvaise conseillère. Car c’est le spectre du terrorisme qui a fait naître ces idées fausses sur l’islam et les musulmans incarcérés. C’est encore lui qui a été le moteur de l’organisation d’une offre institutionnalisée d’islam dans les prisons.

Cet ouvrage ne se contente pas de combattre les idées reçues. Il interroge la manière dont la prison conditionne la pratique religieuse. Si elle favorise une intensification du rapport au religieux, c’est peut-être que celui-ci s’offre comme une ressource pour affronter l’épreuve carcérale. Et, à travers cette intensification, qui peut se faire pour le pire comme pour le meilleur, se lit aussi la faillite de notre prison, qui n’a de républicaine que le nom.

En savoir plus


Claire de Galembert est chargée de recherche au CNRS. Elle est rattachée à l’Institut des sciences sociales du politique/ENS-Paris Saclay. Ses recherches portent sur les politiques publiques du religieux, avec une attention particulière à la question des prisons.

Discutants :
Hala Jalloul-El Mir (IISMM) et Mathieu Terrier (CNRS-LEM)