Publié le 4 février 2021 Mis à jour le 4 février 2021

Cette séance est organisée par PRODIG, l'IRD et le CNRS dans le cadre du séminaire "Les Suds face à la Covid 19".

Date(s)

le 19 février 2021

de 15h à 17h
Lieu(x)

Visioconférence

La crise est une situation éminemment politique : moment de rupture, elle bouleverse les relations entre acteurs. Moment de diagnostic d’une situation critique, elle pousse à prendre des décisions radicales dans l’urgence, favorisant l’émergence de leaders ainsi que des formes d’autoritarisme.

La crise est ainsi une épreuve pour les acteurs et un moment d’observation, dans le flux de l’action, des rapports de pouvoir et de leur évolution. Elle questionne les savoirs mobilisés dans l’urgence tout comme les arguments avancés pour prendre des mesures exceptionnelles. Elle est aussi un instrument accélérant la mise en place de politiques publiques. Elle questionne ainsi les notions de légitimité, de sécurité, d’ordre public, de contrôle de l’espace et des populations. Face à une croissante perte de confiance dans les institutions, et à la défaillance gouvernementale, les habitants ont pu contester des mesures mais aussi s’auto-organiser pour faire face à la crise, et affirmer localement un pouvoir, parfois de manière conflictuelle. Quelles formes a pris cette citoyenneté/citadinité de crise ?

Dans cette journée nous questionnons cette dimension politique de la crise à travers les dimensions spatiales et territoriales : les jeux de pouvoir reconfigurent l’espace et dessinent de nouvelles frontières. L’espace devient lui-même un enjeu de pouvoir, à différentes échelles, faisant de la gestion de la pandémie de covid-19 une authentique question géopolitique.

Intervenants :

  • Sarah DEFOIN-MERLIN, géographe UMR Prodig, Paris 1- Panthéon-Sorbonne
  • Kossigari DJOLAR, géographe UMR Prodig, Paris 1- Panthéon-Sorbonne, IRD
  • Marouen TALEB, géographe, IRMC, Projet Progrès Migration - GLM (IRMC/AFD)
  • Alexis SIERRA, géographe, UMR Prodig, IRD/FSHS Université de Tunis
  • Irene VALITUTTO, géographe UMR Prodig, CNRS/Paris 1- Panthéon-Sorbonne

Programme :

Télécharger le programme


Introduction : comment l’épreuve sanitaire questionne les rapports de pouvoirs ?

Table ronde 1. Réagir à la 1ère vague de la pandémie

  • Marouen TALEB : Les jeunes de la société civile tunisienne durant la crise de la covid-19 : le nouvel "échelon ultime" de la chaîne de gouvernance territoriale ? Société civile et gestion sanitaire.
  • Sarah DEFOIN-MERLIN : Le chant en Chine, un moyen historique d’expression politique mobilisé lors de la pandémie de Covid-19
  • Kossigari DJOLAR : La lutte contre la pandémie au Togo : un argument gouvernemental pour reconquérir un espace politique perdu
  • Alexis SIERRA et Irene VALITUTTO: La Covid 19 au Pérou : entre légitimation du président et militarisation de l’espace public
Débat

 

Table ronde 2. Les effets secondaires... de la gestion

  • Alexis SIERRA et Irene VALITUTTO : Gestion de la pandémie et crise politique au Pérou
  • Marouen TALEB : Les jeunes de la société civile tunisienne durant la crise de la covid-19 : le nouvel "échelon ultime" de la chaîne de gouvernance territoriale ? Société civile et crise alimentaire.
  • Kossigari DJOLAR : Gestion de la pandémie et institutionnalisation des pratiques anormales dans la circulation des personnes et des biens au Togo.
  • Sarah DEFOIN-MERLIN : Chanter en Chine pendant la pandémie : d’une initiative de soutien populaire et locale à un renforcement du pouvoir national.
Débat

Participer