Publié le 22 avril 2022 Mis à jour le 20 mai 2022

Cette séance s'inscrit dans le cycle "Mondes abîmés, réparer le monde" des Mardis cinéma, co-construit par les équipes du Grand équipement documentaire et des membres d'une dizaine de laboratoires de recherche du Campus Condorcet. La projection est suivie d’un dialogue avec le réalisateur et Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky. 

Date(s)

le 17 mai 2022

A partir de 18h
Lieu(x)

Grand équipement documentaire

Affiche - Bariz (Paris), le temps des campements / Nicolas Jaoul, 2020
Affiche - Bariz (Paris), le temps des campements / Nicolas Jaoul, 2020
Bariz (Paris), le temps des campements / Nicolas Jaoul, 2020, (Iskra Productions et EHESS), 70min

Eté 2015, Paris, quartier de la Chapelle. Des centaines d’exilés récemment arrivés d’Afrique de l’Est sont abandonnés à leur sort sur les trottoirs. Soutenus par des habitants du quartier, ils luttent pour recréer un campement qui leur permet de se protéger de la police et revendiquer leurs droits d’asile. Quelques mois plus tard, après avoir obtenu des hébergements, Ismaïl et Fathi nous parlent de leur exil, de leur arrivée à Paris et de solidarité.

Intervenant.e.s

La projection est suivie d’un dialogue avec le réalisateur et Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky. 

  • Nicolas Jaoul : Anthropologue et réalisateur, il est chargé de recherche au CNRS et chercheur à l'IRIS (institut interdisciplinaire de recherche sur les enjeux sociaux).
  • Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky : Anthropologue et psychologue, spécialiste des questions d'exclusion en Inde et au Brésil.