Publié le 27 avril 2022 Mis à jour le 27 avril 2022

Cette journée est organisée par Fabrique Territoires Santé association hébergée au pôle socio-médical du Campus Condorcet.

Date(s)

le 9 mai 2022

de 9h30 à 17h

Logo FTS
Logo FTS
Pour gérer, en proximité, la crise sanitaire de la Covid 19, le rôle des dynamiques territoriales de santé a été déterminant, quand elles étaient soutenues par la mobilisation des habitant·es, par l’action citoyenne et par les collectivités territoriales. Démontrant, une fois de plus, la nécessité de « faire autrement » et de mettre autour de la table des actrices et acteurs peu habitués à travailler ensemble, pour réduire les inégalités sociales et territoriales de santé.

La territorialisation est un des piliers de cette refondation de la santé publique mais elle doit imposer de repenser les compétences et les moyens accordés aux territoires.

Car si la pandémie a mis en lumière l’importance de l’action citoyenne, associative et des collectivités territoriales dans la gestion concrète de la crise sanitaire pour agir au plus près des populations et en articulation avec les services de l’État, elle a aussi, malheureusement, montré les limites de notre système économique et social : les plus démuni·es sont toujours celles et ceux qui paient le plus cher tribut en situation de crise. Les risques sont plus élevés pour les personnes les plus désavantagées socialement et géographiquement. Or, dans les phases d’urgence aiguë de cette crise sanitaire, le système de santé a peiné à en tenir compte. Il a apporté une réponse générale, la même pour toutes et tous, dont se sont saisi·es plus facilement celles et ceux qui ont accès à l’information, au numérique, à la mobilité…

Pour déployer leur stratégie de gestion de crise, les services de l’État ont trop souvent manqué d’associer celles et ceux qui connaissaient les réalités locales : les collectivités, les coordinations de démarches territoriales de santé (CLS, ASV, CLSM), les professionnel·les de 1ère ligne et les habitant·es. Une carence de dialogue qui a parfois cantonné au rôle d’opérateur·rices des acteur·rices qui auraient notamment été capables d’identifier localement les inégalités sociales et territoriales de santé et de proposer dès le départ des solutions pour y répondre, chacun.e à son échelle. En miroir, tous les territoires où la collaboration a eu pleinement lieu peuvent attester de son efficacité.
Que s’est-il passé ? Comment en est-on arrivé là ? Qu’ont à dire les acteurs et actrices de la santé publique, de la prévention et la promotion de la santé ? Quid de la charte d’Ottawa ? Les expert·es du groupe miroir accompagnant le Pr Franck Chauvin dans sa mission de refondation de la santé publique dressent un constat très sombre : « la santé publique telle que mise en œuvre est désormais inadéquate et obsolète. Elle ne répond plus à son objectif de base : la santé pour tous quel que soit son âge, sa condition sociale, son genre, son niveau d’éducation, son origine. Les stratégies actuelles de santé publique ne sont que des sparadraps incapables d’endiguer la dégradation de la santé et l’accroissement des inégalités… »*.

Fabrique Territoires Santé vous propose de d’explorer cette idée dans le cadre de cette journée d’étude.

Le matin, de 9h30 à 12h30h auront lieu les ateliers de la Rencontre nationale – intitulée « les dynamiques territoriales de santé : work in progress » – reportés car n’ayant pu être maintenus en présentiel fin 2021. L’après-midi aura lieu, de14h à 16h, une table ronde suivi d’un temps d’échange. En fin d’après-midi, nous vous proposons de nous retrouver et de partager un moment convivial à l’occasion des 10 ans de l’association.

Programme