Publié le 10 juin 2021 Mis à jour le 10 juin 2021

Cette table ronde est organisée par l'Institut des hautes études de l'Amérique latine (IHEAL) de l'Université Sorbonne Nouvelle, ainsi que l'Université de Marne la Vallée et l'Université de Cergy-Pontoise.

Date(s)

le 11 juin 2021

de 17h à 20h
Lieu(x)

Centre de colloques

L’Amérique latine, l’un des grands épicentres de la pandémie globale, a subi en 2020 la plus sévère récession depuis les années 1930. Après une demi-décennie de stagnation (2014-2019), consécutive à la fin du cycle de hausse des prix des matières premières (2003-2013), depuis un peu plus d’un an la conjonction de virulentes crises économiques et sanitaires a mis en relief les fragilités structurelles caractérisant l’Amérique latine – poids des inégalités sociales et environnementales, niveau très élevé de la pauvreté, la précarité et l’informalité, faibles marges de manœuvre des Etats…  - et a ouvert une période de tensions socio-politiques accrues.

Dans un cadre de perte de confiance envers les institutions et les dirigeants politiques, les mouvements de contestation, déjà très actifs fin 2019 dans de nombreux pays, ont connu une nouvelle impulsion et se sont manifestés de diverses manières ces derniers mois (Chili et Colombie) tandis que des processus électoraux donnaient des résultats inattendus (Chili, Pérou). Au Brésil, le gouvernement de Jair Bolsonaro, ébranlé par la crise sanitaire, perd une partie de ses soutiens. 

La nouvelle donne, caractérisée dans plusieurs pays – notamment en Amérique du Sud – par la coexistence de tendances à la polarisation accrue et à l’atomisation du paysage politique, peut donner lieu tant à des crises de gouvernance démocratique qu’à de nouvelles dynamiques de participation sociale et politique et de relance du débat public en vue de retrouver la voie du développement économique et social et de la coopération entre les Etats.

Cette table ronde propose de faire le point sur la situation actuelle et d’évoquer les scénarios possibles pour l’avenir en insistant particulièrement sur les cas du Brésil, du Chili, du Pérou et de la Colombie.

Intervenants

  • Mathilde Allain, maîtresse de conférences en sciences politique, Université Sorbonne Nouvelle (IHEAL)
  • Maud Chirio, maîtresse de conférences en histoire contemporaine, Université de Marne la Vallée
  • Olivier Compagnon, professeur d’histoire contemporaine, Université Sorbonne Nouvelle (IHEAL)
  • Carlos Quenan, professeur d’économie, Université Sorbonne Nouvelle (IHEAL)
  • Lissell Quiroz, professeure d’études latino-américaines, Université de Cergy-Pontoise

Animation

  • Sébastien Velut, professeur de géographie, Université Sorbonne Nouvelle (IHEAL)