Publié le 22 février 2021 Mis à jour le 22 février 2021

Cette séance du séminaire hebdomadaire « Les Lundis de l’Ined » est donnée par Karen Milcent (Ined).

Date(s)

le 1 mars 2021

de 11h30 à 12h30
Lieu(x)

Visioconférence

L’étude des effets de l’utilisation des écrans sur le développement de l’enfant fait intervenir des relations complexes entre écrans, enfants et parents. L’étude Elfe dispose d’informations à des âges différents, à la fois sur les types d’écrans, l’environnement socioéconomique et éducatif associés à leur usage et sur la santé des enfants.

Sur le grand échantillon d’enfants vivant en France métropolitaine que représente la cohorte Elfe, les travaux montrent qu’en tenant compte d’un grand nombre de facteurs de confusion, il existe des liens entre l’usage précoce des écrans aux âges de 2 et 3,5 ans et des troubles du sommeil aux mêmes âges ainsi que des difficultés d’apprentissages en école maternelle à 4,5 ans et des troubles du comportement principalement à type d’hyperactivité/inattention à 3,5, 4,5 et 5,5 ans. Ces relations semblent avoir un effet dose et suggèrent un effet seuil au-delà de 2 heures d’utilisation quotidienne des écrans.

Nous ne pouvons conclure fermement que l’usage d’écrans est associé de façon indépendante aux troubles du neuro-développement pouvant être identifiés par le M-CHAT à 2 ans. Ces résultats sont issus d’une étude observationnelle et devront être examinés par des analyses longitudinales avec les trajectoires d’utilisation des écrans et d’évolution des troubles. À ce stade néanmoins, les résultats ne remettent pas en cause les recommandations de limitation de l’exposition des jeunes enfants aux écrans.

Discutant: Olivier Masson-Halimi (MILDECA)

En savoir plus