Publié le 27 janvier 2022 Mis à jour le 11 février 2022

Piloté et animé par le CNRS, le Programme Prioritaire de Recherche (PPR) sur l’Autonomie (vieillissement et situation de handicap) s’installera à l’Hôtel à projets du Campus Condorcet à compter de février 2022.

Le siège de l'EPCC et hôtel à projets du Campus Condorcet
Le siège de l'EPCC et hôtel à projets du Campus Condorcet - © Vincent Bourdon
Doté de 30 000 000€ sur 6 ans (2021-2026), le PPR Autonomie, vise le renforcement de la recherche française dans ce champ via le financement d’appels à projets opérés par l’ANR et la mise en œuvre d’un dispositif d’animation des communautés de recherche françaises et des parties prenantes (personnes concernées, professionnels, associations gestionnaires, collectivités territoriales, etc.), avec une ouverture souhaitée vers l’international.

Dirigé par Claude Martin, sociologue, Directeur de recherche au CNRS (laboratoire ARENES), ce PPR est accompagné par un Conseil scientifique interdisciplinaire issus d’une variété d’établissement, et un Comité consultatif chargé de l’éclairer sur la pertinence des actions entreprises et leur suivi, notamment au regard de l’enjeu fort du dialogue science-société que ce PPR souhaite promouvoir.

Ainsi, ce programme ambitieux et de longue durée entend soutenir des fronts scientifiques insuffisamment explorés et permettant des avancées significatives en termes de connaissances et d’innovations, notamment à des fins d’aide à la décision publique.

Quatre défis scientifiques

Le Conseil scientifique de ce PPR a identifié quatre grands défis scientifiques que les actions qui seront mises en œuvre sur la période 2021-2026 :

  • Le premier porte sur la définition de la notion d’autonomie et les modalités de sa compréhension et de sa mesure. Les environnements dans lesquels vivent les personnes (leurs conditions de travail, d’habitat, la proximité ou non de services, etc.) sont susceptibles d’entraver leur capacité d’agir et de décider par et pour elles-mêmes. Comprendre ce que signifie l’autonomie selon différentes approches scientifiques permet d’interroger les exigences sociales et représentations posées en termes d’autonomie, et de mieux comprendre les obstacles que rencontrent certaines personnes dans leur tentative de remplir ces exigences.
  • Le deuxième défi concerne la conception des politiques publiques en matière d’autonomie à l’échelle nationale et internationale – qu’il s’agisse des politiques nommément dédiées à l’autonomie, mais également d’autres politiques publiques qui y contribuent (politiques de la ville, du logement, de l’emploi, de l’éducation, etc.), en tenant compte des acteurs impliqués : agents publics, familles, secteur privé et acteurs associatifs et en intégrant une démarche prospective.
  • Le troisième défi interroge les situations et expériences d’autonomisation et d’entrave à l’autonomie. Le meilleur moyen de comprendre la manière dont les transformations sociales en cours ou certaines épreuves de la vie impactent le sentiment d’être autonome, mais aussi les jugements collectifs sur l’autonomie des individus et leur capacité d’agir et de choisir, consiste à étudier précisément les expériences des personnes concernées, qu’elles soient ou non confrontées à une situation de handicap ou à certains effets du vieillissement. L’objectif est de penser en termes de prévention et d’aménagements des milieux de vie pour mieux identifier les conditions environnementales de l’autonomie.
  • Le quatrième défi concerne la conception, la réception et les usages des dispositifs et expérimentations innovants en matière de compensation, de suppléance, d’accessibilité et d’adaptation de l’environnement et d’accompagnement humain des personnes en vue de leur autonomie, notamment dans les champs biomédical, social, technologique, de l’information et de la communication.

Ces quatre défis vont donner lieu à un appel à projets et à deux appels à manifestation d’intérêt lancés par l’ANR.

En s’installant à l’Hôtel à projets, le PPR Autonomie retrouve le Centre National de Ressources et de Résilience (CN2R), l’Institut Convergences Migrations (IC Migrations), la Plateforme SHS-Santé du CNRS, ou encore le Plateforme Mémoire et Résilience.

Pour suivre l'activité du PPR Autonomie 

Inscrivez-vous à sa newsletter
Suivez-le sur Linkedin