Publié le 12 janvier 2023 Mis à jour le 25 janvier 2023

Cette présentation d’ouvrage est organisée par les équipes de l’action culturelle de l’Humathèque. Jean Schmitz présentera l’ouvrage qu’il a dirigé avec Abdel Wedoud Ould Cheikh et Cédric Jourde : « Le Sahel musulman entre soufisme et salafisme : subalternité, luttes de classement et transnationalisme » (Karthala, 2022), en présence de Marie Miran-Guyon et d’Abdel Wedoud Ould Cheikh.

Date(s)

le 30 janvier 2023

de 17h à 18h30

Le Sahel musulman entre soufisme et salafisme - Jean Schmitz, Abdel Wedoud Ould Cheikh, Marie Miran-Guyon
Le Sahel musulman entre soufisme et salafisme - Jean Schmitz, Abdel Wedoud Ould Cheikh, Marie Miran-Guyon
À l’encontre de l’opposition stéréotypée entre soufisme et salafisme, les auteurs de cet ouvrage montrent la convergence entre certains ordres soufis et les mouvements salafistes dans leur enrôlement des subalternes, femmes, jeunes et « castés » au Sahel musulman.

Cette évolution s’inscrit dans la longue durée de l’islam sahélien qui partage avec le Maghreb le triptyque : malikisme, acharisme et soufisme confrérique. Plus près de nous, ces confréries se sont propagées lors des révolutions musulmanes du XVIIIe siècle et des jihād expansionnistes du XIXe siècle. La « révolution voilée » des ordres soufis mauritano-sénégambiens au tournant des XIXe-XXe siècles reprit le message émancipateur initial, plus à l’égard des subalternes « statutaires » asservis qu’à celui des femmes.

Aussi l’ouvrage s’attache à une génération ultérieure d’ordres soufis (1930-2021), celle de branches de la Tijāniyya, qui poursuivirent la lutte pour la reconnaissance islamique des subalternes de genre et d’âge donnant accès à l’espace public religieux et aux positions d’autorité, en particulier aux femmes.

Affiliation des participant.e.s :

  • Jean Schmitz : Directeur de recherche à l’Institut de recherche pour le développement, IMAF
  • Abdel Wedoud Ould Cheikh : Professeur émérite à l’Université de Lorraine
  • Marie Miran-Guyon : Maîtresse de conférences à l’EHESS, IMAF