Publié le 19 juillet 2019 Mis à jour le 27 septembre 2019

Hubert Bost, EPHE

Conférence donnée le 17 octobre 2016 dans le cadre du Cycle 2016-2017 des Conférences Campus Condorcet : « Mobilité et migrations dans le monde et dans l’histoire »


La révocation de l’édit de Nantes (1685) interdit le protestantisme en France, mais Louis XIV y prohibe aussi à tous ses sujets désormais « nouveaux catholiques » de quitter le royaume. Refusant de renoncer à leurs convictions religieuses, quelque 150 000 huguenots s’exilent pourtant à cette époque vers les pays protestants - Angleterre, Provinces-Unies, Suisse, Allemagne – qui les accueillent avec plus ou moins d’enthousiasme. Ce déplacement de population vers le «Refuge huguenot», avec les transferts technologiques qui l’accompagnent, les débats politico-philosophiques qu’il suscite, le rôle qu’il joue dans l’histoire médiatique et dans la naissance de l’« opinion publique », constitue un phénomène historique complexe, qui influera profondément sur la définition des « Lumières » en Europe.
 

En savoir plus


M. YARDENI, Le Refuge huguenot : assimilation et culture, Champion, 2002
H. BOST, CL. LAURIOL (DIR.), Refuge et Désert. L’évolution théologique des huguenots de la Révocation à la Révolution française, Champion, 2003
E. BIRNSTIEL (DIR.), La Diaspora des Huguenots. Les réfugiés protestants de France et leur dispersion dans le monde (XVIe-XVIIIe siècle), Champion, 2001
M. AUGERON, D.POTON, B. VAN RUYMBEKE (DIR.), Les Huguenots et l’Atlantique, PUPS Les Indes savantes, 2009
D. VAN DER LINDEN, Experiencing Exile. Huguenot Refugees in the Dutch Republic, 1680–1700, Routledge, 2016,

“Experiencing Exile. Huguenot Refugees in the Dutch Republic, 1680–1700“
Base de données du refuge huguenot